Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Capuche

  • : le bonhomme capuche
  • : Epicerie à bricoles. Collages en stock, phrases à tiroirs, anecdotes nocturnes et papillons.
  • Contact

 

blablabla, blablabla, bla,

 Marseille, blabla, Rouen blablablabla Paris.

Lyon blablablabla.


et des blablas rouges aussi

(des fois).

 

une tasse de thé ?

Bienvenue sur mon blog !




 

Dans Le Fond De Ma Capuche

20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 22:33
M'est arrivé un truc.
Enfin, deux trucs.
Le deuxième racontait le premier, quand il a disparu.
Le premier avait une peur bleue de disparaître.

Pas clair ?
Je reprends du début de la queue de la comète.

J'étais au boulot, boulot, dans ma salle tout en bas, et l'été, le midi, tout en bas - bref : pas un chat.
Ni un chien, un rat, un lézard, pas la plus petite poule d'eau dans ma salle du bas de ma bibliothèque - tout juste deux trois mamies qui se débrouillaient très bien toutes seules et qui n'avaient pas du tout besoin de moi, ni pour les accueillir, ni pour les renseigner, pas non plus pour les inscrire (ben oui : accueil, renseignements, inscriptions, kidisent).

Une heure et demie à tirer, donc, moi et mon absence de poule d'eau.
J'ai fait deux trois trucs, un demi-machin - puis... je me suis dit : tiens, moi qui n'arrive jamais à trouver quatre minutes dans ma maison pour écrire les choses qui gravitent dans mon moins que crâne d'oeuf, moi qui ne trouve pas quatre minutes pour nourrir ma capuche et le bonhomme qui crèche dedans - moi qui, en plus, depuis quelques jours, ai un sacré truc à raconter.... et si je mettais à profit la pénurie de poule d'eau au boulot pour y remédier ? Là maintenant ?

Et voilà-ti pas que discrétos, en tout petit, j'ouvre une mini fenêtre pour taper tout ça au clair sur le clavier.
Pom pom pom, un paragraphe, deux, quatre, ça ressemble à un texte noir, sur fond blanc, en forme de récit d'angoisse (roulée en boule sous le lit).
Pas vraiment fini, mais bien entamé ; et voilà la fin de la plage-horaire-de-service-public (à dire tout attaché sans respirer) qui arrive à grandes enjambées, et la relève ; vite je plie le texte en petites boulettes et je l'expédie : hop ! depuis mon mail pro jusqu'à mon mail perso.
Zou. Envoyé. (Et j'en profite pour vider le dossier messages envoyés et la corbeille par la même occasion. Du clair, du vide et du bien-être.)

Enfin, jusqu'à mon mail perso... que je croyais.

Parce que voilà : jamais arrivées à destination, les petites boulettes. E-va-po-rées. Désintégrées. Soufflées.
Perdues à tout jamais.
( ? )

Je me suis demandée : essaierait-on de me dire quelque chose ? Les dieux qui m'enverraient un message depuis leur mail pro jusqu'à mon trou noir de mail perso ? Dois-je comprendre que les angoisses, on les range dans le Grand Rien, et qu'on s'asseoit dessus ?....

Pchit, mon blabla à palabres. Manquerait plus que mon article s'efface - comme ça, ppfffiou.....

Partager cet article

Repost 0
Published by Ox - dans Teknicolor
commenter cet article

commentaires

denis 21/07/2009 10:51

Je profite de la remarque qui suit pour te dire que j'aime beaucoup ta facon d'écrire. Par exemple ici, je trouve l'utilisation de la poule d'eau vraiment excellente. Bravo.Sinon pour ce qui est de cet email disparu dans l'au dela du ternet, ca chiffonne un petit peu mon coté technicien de la toile. Je te conseillerais donc vivement de regarder dans ton répertoire SPAM ou indésirable comme il est francisé parfois. Sinon il y a plein d'autres explications mais, à bien y réfléchir, la boulimie du néant peut en être une.

Ox 21/07/2009 14:41


Trop sympa, merci Denis ! moi et ma poule d'eau on est toutes rouges de confusion :)
Pas trouvé non plus dans ma boîte à spams, que j'ausculte régulièrement (car effectivement elle a tendance à boulotter toutes sortes de choses qui ne lui sont pas destinées...) ; je sais qu'un jour
j'ai reçu un mail, sur ma boîte perso yahoo, genre deux ans après qu'il m'ait été envoyé - le truc délirant. Ca m'avait bien fait rire, et donné aussi une impression très étrange, car du coup le
message était totalement décalé et collait plus du tout à la réalité... Yspasse des trucs incroyables de nos jours... :))