Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Capuche

  • : le bonhomme capuche
  • : Epicerie à bricoles. Collages en stock, phrases à tiroirs, anecdotes nocturnes et papillons.
  • Contact

 

blablabla, blablabla, bla,

 Marseille, blabla, Rouen blablablabla Paris.

Lyon blablablabla.


et des blablas rouges aussi

(des fois).

 

une tasse de thé ?

Bienvenue sur mon blog !




 

Dans Le Fond De Ma Capuche

26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 11:37

(apparté : merci les potes anonymes et mystérieux pour vos comm' sympas-rigolos : MER-CI !)

La docteur à laquelle je suis abonnée comme un coucou m'a conseillé de boire du jus de cranberries. On m'avait déjà dit ça - j'avais quêté dans les rayonnages du grand-super-génial-marché des bouteilles du dit-breuvage. Je n'avais trouvé que du jus-beurk blindé de sucre, et avec, par dessus le marché, trois vieux pauvres pourcents de baies magiques. Naze.

La docteur me dit :  faut aller aux trucs bio là, de la nature du corps en osmose avec ton environnement.
Voilà donc que je passe la porte de ce temple mystérieux, porte devant laquelle je passe deux fois presque tous les jours depuis juillet - en reluquant parfois son intérieur d'un air suspicieux.

Dé-lire. Cet endroit, dé-lire. Des machins, que t'as jamais vus dans ta vie, même pas rêvés (rêvés ?...)
Du jus de betteraves, du jus de cèleris, des corn flakes de châtaigne sautés, des nouilles tout juste sorties de terre. Et surtout, la petite boutique du fond : la cage aux merveilles.

Alignés sur quatre murs bien sages, des dizaines de centaines de petits flacons, qui guérissent tout. Petit pot rouge pour les rhumes, bleus pour les angines, jaune pour les maux de tête ; fiasque enchantée pour les jambes, gélules pour le dos, fleurs séchées pour la peau ; pierre à cacher dans son sous-tif, granulets à saupoudrer sous la plante des pieds, gant de toilette qui fait grandir.

Et mon remède préféré : dans l'une des lignes multicolores, au milieu de tous ces gentils personnages minéraux, la petite bouteille qui-fait-tout : "problèmes féminins". Celle-là, de magie, elle m'a fait kiffer.
Comme j'étais de bonne humeur, ça m'a pas fait râler - j'ai juste trouvé ça furieusement amusant ; j'ai tourné et retourné le flacon à la recherche de détails - mais non, rien, juste ça : "problèmes féminins".

Et j'me suis dit qu'un jour, faudra que j'offre ça comme cadeau d'anniversaire à une copine-de-bonne-humeur-qu'aura-de l'humour ;-)).

(Bon, je suis tout de même passée à la caisse avec trois pauvres trucs, mon jus de chaussettes rouges, un pot de ratatouille, et un sac de muesli, et j'ai racké 10 euros. C'est sympa la nature, mais des fois...)

(apparté : je commence mon CDD de deux mois vendredi prochain ; et ché pas, après, peut-être - ? - en janvier, je viens prendre ma place dans le grand puzzle adhésif de la fonction publique des concours de-quand-on-a-réussi-et-qu'on-est-trop-contents ?)

Partager cet article

Repost 0

commentaires