Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Capuche

  • : le bonhomme capuche
  • : Epicerie à bricoles. Collages en stock, phrases à tiroirs, anecdotes nocturnes et papillons.
  • Contact

 

blablabla, blablabla, bla,

 Marseille, blabla, Rouen blablablabla Paris.

Lyon blablablabla.


et des blablas rouges aussi

(des fois).

 

une tasse de thé ?

Bienvenue sur mon blog !




 

Dans Le Fond De Ma Capuche

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 08:12
Plus tard dans la journée, Rayé et moi on est sortis se balader au gré du vent et de nos trottoirs si parisiens. Et on a croisé... un, deux, trois, quatre, cinq petites filles habillées en rose...

Tiens, deux livres :
Celui-là, on a failli pas le prendre, dans ma bib ; paraissait qu' "il était cliché" - leur ai répondu que c'était notre monde qui était cliché (et je me suis pas privée d'en faire des caisses : "et ça vous dérange pas de prendre çui-ci, et çui-là, et là vous dites pas que c'est cliché, et... " (histoire d'une petite souris... rose en robe, histoire d'une petite fille... princesse, histoire d'une... hum). Je sais qu'il m'a plu mais je n'en ai pas un souvenir très clair ; je vous en causerai quand il arrivera au taff.
















Et celui-là, pioché et lu par hasard ; centré moins sur la symbolique / signification de la couleur rose, que sur la monomanie / obsession de la couleur... (sur le mode "faut de la variété") ; avec tout de même cette idée : Lili disparaît dans le flot de rose, on ne la voit plus du tout - évanouie dans l'idéal féminin auquel se conformer ?

Tiens justement, dans la fournée de Marre du rose se trouvait le dernier album de Grégoire Solotareff, Titi à Paris ; qui a (comme de bien entendu) déclenché une marrée enthousiaste de "bien sûr on le prend" béats - non pas que je ne l'aime pas (quoique), mais alors dans le genre clichés... L'héroïne féminine est une souris (petite et délicate, donc), en robe, la dite robe étant rose, assortie aux chaussures (roses), et surtout : se retrouve à la fin du livre, pour un happy end réussi, avec 80 "bébés qui cherchaient une maman" sur les bras... Dans le genre "assignation", là... (L'impression m'a été d'autant plus désagréable que tout au long du récit et jusqu'à la chute, on vit plus la souris comme une figure de "petite fille" que de "femme". Et v'là que lui tombe une fournée de bébés sur le coin de la figure...)






Rose : tendre doux raffiné mignon délicat frêle petit fragile adorable précieux fin gracieux sensible aérien charmant éthéré gracile...

Partager cet article

Repost 0

commentaires