Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Capuche

  • : le bonhomme capuche
  • : Epicerie à bricoles. Collages en stock, phrases à tiroirs, anecdotes nocturnes et papillons.
  • Contact

 

blablabla, blablabla, bla,

 Marseille, blabla, Rouen blablablabla Paris.

Lyon blablablabla.


et des blablas rouges aussi

(des fois).

 

une tasse de thé ?

Bienvenue sur mon blog !




 

Dans Le Fond De Ma Capuche

26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 10:00
(wouahou - il fait peur mon titre ;p)

Je vous parlais ici de cette manie / ce tour d'esprit, qui fait imaginer que quand on fabrique un bébé, le bébé en puissance, le pré-bébé, c'est le spermatozoïde, tandis que l'ovule est juste le machin - le terreau - dans lequel doit aller se lover le spermatozoïde pour grandir et devenir le bébé. Le spermatozoïde dans l'ovule, comme le bébé dans le ventre, en somme.

Tout serait déjà dans la graine paternelle ; tout - ou plutôt tout ce qui importe : tout ce qui fait qu'il y aura une personne, et pas seulement des cellules, un corps, de la matière.
Ouais ouais vous me voyez venir : c'est Aristote et son affreux sexisme poisseux qui est encore parmi nous... La femme fournit la matière, tandis que l'homme fournit la forme...

Je vous disais que c'était encore tellement prégnant, cette poussière d'idée - qui vient polluer insidieusement nos préconceptions spontanées du monde - et je ne trouvais pas, sur le coup, d'exemple suffisamment explicite pour vous convaincre. (?)

En voilà un bon gros gras.

Un album totalement naze pêché dans la médiathèque qui me sert de lieu de travail -
Le parcours de Paulo, de Nicholas Allan (traduit de l'anglais et paru à l'Ecole des loisirs).

"Paulo est un petit spermatozoïde qui vit à l'intérieur de Monsieur Dupont avec 300 millions de camarades. S'il est mauvais en calcul, il est très fort en natation et se prépare pour la grande course qui va bientôt avoir lieu, avec l'oeuf comme premier prix... Paulo a-t-il des chances de la remporter ? Il est bigrement bon nageur, mais la concurrence est rude...

Commentaire : Un album réaliste qui montre l'antre des spermatozoïdes et explicite son trajet avant la fusion avec l'ovule. C'est aussi un livre très original avec ses volets, ses cartes de chasse au trésor, ses bulles et son ton humoristique dans le texte comme dans les illustrations. "

 

(blabla distillé sur le site Amazon).

 

Voilà donc.

Pour comprendre "comment on fait les bébés" il faut suivre le parcours du spermatozoïde ; le tout début est donc là, on part de la couille de Monsieur. La petite graine de monsieur est personnalisée : elle reçoit un prénom, qui fournit le titre de l'album, et se voit affublée de deux yeux et une bouche ; c'est un petit bonhomme miniature, une petite personne têtard. Tous les spermatozoïdes sont personnalisés dans l'album : ils ont tous des petits yeux et des expressions rigolotes ; ils ont aussi des caractères bien définis, des dons particuliers, ils pensent, ont des sentiments - bon bref ce sont de vrais personnages - la cour de récré du petit Nicolas à l'intérieur des couilles.

 

Le premier prix de la course de natation qui se prépare est "un oeuf".

Bon.

 

"Il n'y a qu'un seul prix - un superbe oeuf. L'oeuf se trouve à l'intérieur de madame Dupont..."

 

Mais là, pas de petit prénom rigolo, pas de bouche ou d'oeil, pas de bonnet de bain, pas de sentiments ou d'appétence pour le calcul : non, c'est juste un oeuf, enfin un truc - rond vaguement rose, avec une étiquette "premier prix" dans le style des poulets de Loué (ah non les poulets sont vivants eux), "merveilleusement doux" (ah).

 

Paulo s'y enfonce, et là, "quelque chose se met à pousser".

 

Et le bébé de l'arrivée, c'est une petite fille, "pas très forte en calcul", mais "très forte en natation" - et oui comme Paulo.

 

On a bien une petite personne miniature au début, qui doit suivre tout un chemin compliqué ; l'ovule n'est absolument pas présentée comme un bout de personne mais comme un truc à gagner et un terrain où se planter et s'installer ; et à la fin le bébé hérite des traits du spermatozoïde.

Si l'on ajoute à ça l'extrême laideur des illustrations, il y a de quoi déprimer devant les commentaires dithyrambiques laissés par des internautes.

 

("Un album très humoristique permettant aux parents d'apporter certaines réponses à la question tant redoutée de nos chérubins: "Maman! Comment on fait les bébés ?" mais encore "C'est vrai que c'est le papa qui met une graine dans le ventre de la maman ?". Avec le parcours de Paulo le mystère de la "graine" est élucidé et les représentations de nos enfants reposent enfin sur un début de vérité."

- ah ben voilà, la petite graine et le ventre, on y est..................)


Partager cet article

Repost 0

commentaires