Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Capuche

  • : le bonhomme capuche
  • : Epicerie à bricoles. Collages en stock, phrases à tiroirs, anecdotes nocturnes et papillons.
  • Contact

 

blablabla, blablabla, bla,

 Marseille, blabla, Rouen blablablabla Paris.

Lyon blablablabla.


et des blablas rouges aussi

(des fois).

 

une tasse de thé ?

Bienvenue sur mon blog !




 

Dans Le Fond De Ma Capuche

21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 12:37
Oho, aujourd'hui c'est l'été...
Il y a une semaine pile poil ploc, Rayé et moi on rentrait du Portugal - au milieu d'une nuit clair-de-chat, à quatre heures du matin, on regagnait nos pénates (fraîchement déménagées).
Après dix jours de rigoli au pays de la bacalhau (mais pas que, hé : aussi des mosteiro, des pastelaria, des proxima paragem - et tout ça).


M'en vais tenter de vous raconter la chose par le menu,
hachant en petites rondelles nos vacances irisées.



Mardi 2 juin.
On atterrit (même pas mal), on grimpe dans le bus, on scotche nos yeux globules sur les vitres pour scruter le paysage qui défile : Lisbonne. On monte nos gros sacs au deuxième étage de la pension, et on file dehors crapahuter. On crève la dalle de fer, alors on s'achète deux sandwichs à piquer des hannetons - pain tout mou omelette pneu trempé dans l'huile. Installés au bord des fontaines de la place Pedro IV, on est bien.
On déambule dans le Bairo Alto, on pousse jusqu'à l'Alfama ; on lorgne des églises, des miradourio - et on s'arrête devant l'entrée du gros castelo Sao Jorge. Le grand air qui vente, la mer de toits rouges en dessous, les pavés en montagnes russes - c'est joli comme une fête foraine. On redescend jusqu'à la mer - la vraie, qui crache les vagues ; la côte est piquetée de drôles de poufs en plastique dur de toutes les couleurs, comme de gros bonbons haribo. On s'affale dedans et on respire le vent.
En rentrant on s'achète des gâteaux ronds dans une boutique bio et on tombe de sommeil dans nos p'tits lits jumeaux.


Partager cet article

Repost 0

commentaires